L'ayurveda du printemps

« Je suis fait de l’univers, et l’univers est fait de moi »

En Ayurveda, l’humain fait partie intégrante du macrocosme qui l’entoure. Nous avons constamment en nous et autour de nous les 5 éléments de la nature : L’Éther (espace) - L’Air - Le Feu - L’Eau - La Terre.


Ces 5 éléments sont présents dans toutes choses et interagissent en permanence, influençant les hommes, les animaux, les climats, les énergies... Ils constituent les forces responsables de nos fonctions corporelles, physiques et psychologiques.

Ces forces ou énergies vitales sont appelées doshas, il en existe 3 : VATA = Éther + Air - PITTA = Feu + Eau - KAPHA = Terre + Eau.


Nous avons tous en nous ces 3 énergies vitales. A notre naissance certaines vont prédominer et tout au long de notre vie leur proportion et équilibre pourront se modifier (influencées par l’âge, le climat, notre état psychologique, notre alimentation, nos activités du quotidien...).

Caractéristiques du printemps en Ayurveda


Nous nous réveillons doucement après l’hiver, à l’instar de la nature : la sève de notre énergie remonte, pour nous accompagner dans ce nouveau cycle.


La neige accumulée pendant l’hiver est venue gorger la terre en déployant sa fonte dans les rivières et les nappes phréatiques. Un renouveau de croissance se remet en route dans la nature. Le temps se réchauffe mais reste légèrement frais, les pluies viennent souvent humidifier et nourrir la terre.


Le printemps est donc une saison humide, douce, onctueuse, moite, où les éléments EAU et TERRE prédominent. A cette saison le dosha Kapha augmente et se liquéfie après s’être accumulé tout l’hiver.


Par reflet de la nature, nos cours d’eau intérieurs débordent, le corps est un peu lourd et engourdi. Le mental peut également être impacté en ressentant une dichotomie entre l’envie de faire plein de choses et en même temps une certaine léthargie et envie de procrastiner.

Au printemps, plusieurs aspects sont impactés et fragilisés


* La circulation sanguine et lymphatique

* Les émotions : lourdeur, (hyper)sensibilité

* L’accumulation de fluides dans le corps : rhumes, congestions, allergies, sinusites…

* Le poids : prise ou difficulté à stabiliser

* Digestion plus difficile : faiblesse du feu digestif, lourdeur…

Le printemps – Saison de la Detox !


Avec les beaux jours et la chaleur qui revient, la graisse et les toxines accumulées pendant l’hiver vont commencer à se liquéfier.


Le foie et les reins ont parfois moins de force pour bien réaliser leurs actions. Les émonctoires peuvent être surchargés.


Durant l’hiver le corps demande à faire des réserves, à dormir plus, à ralentir le rythme. Mais au printemps, ses besoins changent. Le corps nous demande alors de le purifier, d’alléger les réserves qu’il a pu faire et qui l’encombrent dorénavant.


C’est le moment de faire une bonne détox printanière pour aider l’organisme à évacuer !


Grâce à la purification, nous allons prendre soin de notre feu digestif, "Agni" : il va alors mieux brûler nos toxines émotionnelles ou physiques, on décrasse ainsi nos canaux "Srotas", qui permettent la bonne circulation de nos fluides corporels et énergétiques.

Quelques conseils pour un printemps en pleine santé


- Pratiquer la mono diète

La mono diète est l’une des façons les plus douces de purifier son organisme au niveau de la sphère digestive et hépatobiliaire.

Cette pratique permet une alimentation légère qui ne fatigue pas le corps. Le même repas se répétera plusieurs fois, ce qui mettra le système digestif au repos en ne mangeant qu’une seule catégorie d’aliments ou toujours le même repas sur un temps donné.

Il existe plusieurs types de monodiète, à adapter en fonction de sa constitution et de ses besoins, un thérapeute en Ayurveda pourra vous conseiller.


- Pratiquer le jeûne

Tout comme les monodiètes il existe différents jeûnes pour purifier l’organisme (jeûne intermittent, hydrique, sec…). Chacun à des effets spécifiques et sera à éviter ou à privilégier en fonction de sa constitution ayurvédique.

Les bienfaits du jeûne sont nombreux : il purifie et régénère l’organisme, il permet d’alcaliniser le corps et donc de réduire son acidité, il a des vertus sur certaines maladies et pathologies, il booste l’immunité…

On peut le réaliser sur 1 journée, 2 journées, 3 journées assez facilement (en sachant que les cellules de l’intestin ont besoin de 72h00 pour se renouveler complètement).

Des périodes plus longues de 7,10 et 21 jours peuvent se mettre en place ; pour cela il est nécessaire d’être accompagné d’un thérapeute.

- Boire de l’eau tiède tout au long de la journée

Idéale pour aider à diminuer et évacuer les toxines du corps. Privilégiez une eau chaude pure (sans plante) qui ne demande aucun effort de digestion.


- Pratiquer une activité physique

Pour stimuler Kapha l’idéal est de pratiquer une activité le matin. Yoga, marche, course à pied… Ce qui vous permet de transpirer et vous fait du bien !


- Favoriser une alimentation qui va rééquilibrer Kapha

On va ici privilégier une alimentation légère, plutôt chaude et cuite que crue.

On favorise le goût piquant (ail, gingembre, poivre…), amer (roquette, pissenlit, légumes verts…) et astringente (légumineuses, plantes, citron…)


Page Facebook : @poplifeandspirit


Article écrit par Caroline FAVRE

  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -