L'enfant et la nature : pour une éducation plus "verte" !

Mis à jour : août 31

Les enfants d’aujourd’hui suivent le rythme effréné de leurs parents qui courent entre les obligations professionnelles et familiales.

Le monde s’accélère et se transforme à une vitesse folle ! Nous pouvons citer, entre autres, l’accroissement de la surconsommation, les écrans qui nous maintiennent dans un monde virtuel, la mutation des schémas familiaux et parentaux, une alimentation de plus en plus artificielle, une société basée sur la peur et l’insécurité… Tous ces aspects coupent nos enfants et nous-mêmes du monde qui nous entoure et de la nature.  Il devient urgent de s’interroger sur notre responsabilité en tant que parent, adulte, éducateur, sur ce que nous proposons à nos enfants comme cadre de référence, modèle éducatif. Notre société préconise les activités nourrissant le mental et le Faire plutôt que l’Être et le sensitif. Une voie de reconnexion possible est celle du lien avec soi-même, avec les autres, avec l’environnement (les arbres, les animaux, les forêts…) Nous oublions parfois que nos enfants ne sont pas équipés pour faire face à cette société hyperstimulante comme la nôtre. Nous oublions aussi que l’enfant est un être social qui a besoin de l’autre pour cultiver les valeurs d’empathie, développer les apprentissages (l’enfant imite ce qui se vit et se fait dans son environnement), comprendre comment on interagit en groupe, la morale… A nous de créer ce nouveau paradigme de l’éducation pour permettre aux enfants de s’ouvrir vers une conscience plus écologique et plus respectueuse de la planète. C’est notre rôle en tant qu’adulte de semer les graines pour consommer mieux, faire parti du vivant, prendre soin de ce qui nous entoure et des ressources de la planète. 

Oui mais comment ?  Nous pouvons par exemple nous inspirer des traditions ancestrales et des peuples autochtones, qui placent au coeur de leur vie le lien avec la nature. Pour eux, il ne font qu’un avec ce qui les entoure. Ils ont toujours parlé au vent, à la pluie, au Soleil, à la Terre, aux montagnes, à la mer, aux nuages, aux planètes, aux étoiles, à la Lune et à toutes les énergies qui nous influencent quotidiennement.  Nos grands-parents, eux aussi, savaient observer et écouter le rythme de la Terre pour planter les graines dans le potager, récolter les salades, les carottes, les poireaux et les fruits mûrs, les cuisiner avec amour et gratitude. Les transmissions et échanges intergénérationnels se font de plus en plus rares. Et pourtant leur savoir-faire est si précieux!

Et comment éveiller nos enfants à la nature?  Entre 0 et 7 ans, l’enfant est un être de sens. Il se construit à travers ce qu’il expérimente dans son environnement. Aller toucher les arbres, marcher pieds nus dans l’herbe, arroser les légumes dans le potager, observer les escargots qui traversent la route, permet aux tout-petits de se créer une réalité et des connexions intérieures en lien avec un monde plus grand. Cela favorise l’intelligence du coeur, poétise leur esprit et nourrit une curiosité naturelle.  De plus en plus d’enfants ont des troubles de l’attention, des difficultés d’apprentissage et de concentration, des troubles du sommeil. Dans ce monde qui va si vite où la compétitivité et le résultat sont privilégiés, prendre le temps de prendre le temps est un véritable atout pour accompagner nos enfants. Favoriser des activités d’ancrage à la Terre comme le yoga, la méditation, la sophrologie ou tout simplement une marche en montagne permet un apport en sérénité intérieure et un apaisement émotionnel. Être ancré, c’est être connecté à la Terre. C’est se sentir relié. C’est sentir cette connexion profonde qui existe entre nous et la Terre, et être dans l’acceptation du moment présent. C’est être pleinement et physiquement là dans son corps, dans le réel et non dans le mental et sa tête. Cultiver la pleine présence avec les enfants améliorent aussi les relations entre parents et enfants et leur capacité à interagir avec les autres et le monde. 

Et au quotidien?  En vivant plus en lien avec les saisons et avec notre planète, nous pourrons nous sentir reliés à quelque chose de plus grand que nous et comprendre intérieurement que notre planète est en souffrance. Elle n’a pas besoin de nous, mais nous, nous avons besoin d’elle ! Nos enfants sont acteurs de cette évolution de conscience et nous pouvons avec eux entreprendre de petits actes du quotidien pour aller vers plus de respect et de lien avec le vivant sur Terre. Accompagnons nos petits « adultes en devenir » à être des écocitoyens reliés et non plus coupés de la nature. Les sensibiliser aux enjeux environnementaux, aux problématiques de tris, de pollution de l’air et de l’eau, d’extinction d’espèces animales en leur permettant d’apporter des solutions au quotidien. Dans nos écoles il est aussi urgent d’apporter une ligne éducative plus nature en proposant, lors de projets coopératifs en classe, un thème qui permette aux enfants de prendre conscience de l’importance de s’unir pour faire un état des lieux de la planète mais aussi de trouver des solutions pour agir, car le temps du bilan seul n’est plus possible. Il s’agit de mettre en place des changements et des actions concrètes. Chacun à son échelle est capable de faire sa part au quotidien.  La nouvelle tendance des « Forest School » venue des pays scandinaves, arrive timidement en France. Il s’agit d’écoles offrant des activités régulières en pleine nature pour offrir aux enfants l’espace de jouer librement et de profiter d’un environnement naturel pour expérimenter la vie et apprendre autrement. Plusieurs pédagogies alternatives offrent déjà des activités en lien avec l’écologie ou la nature, comme Steiner, Montessori ou Freinet, mais cela représente une minorité d’école pour le moment.  Gardons espoir ! Les enfants d’aujourd’hui nous permettent de nous faire avancer sur le chemin d’une éducation plus verte et plus nature car il sont moteur d’une évolution et d’un changement dans le rapport qu’on peut avoir au vivant. Alors faisons-leur confiance !  IDÉES DE LIVRES POUR ALLER PLUS LOIN

> « Léoa, l’aventure d’une jeune indienne au coeur de la Terre » conte pour enfants d’Émilie BERNON SCHAEFFER > « L’enfant dans la nature", de Moïna FAUCHIER-DELAVIGNEet Matthieu CHÉREAU > « Les zenfants presque zéro déchet - Ze mission » de Bénédicte MORET et Jérémie PICHON IDÉES ACTIVITES NATURE > Réaliser un « mandala » (cercle végétal) nature dans la forêt ce qui favorise chez l’enfant le calme, la détente, la créativité, le partage, la coopération, le lien et le respect de la nature.  > Réaliser une table des saisons (issu de la pédagogie Steiner). A chaque saison réaliser une table représentant ce qu’on trouve dans la nature et la faire évoluer au fil des mois et des saisons, pour permettre à l’enfant d’observer l’impertinence des choses, les cycles et mouvements de la vie. > Et d’autres exercices très faciles à pratiquer au quotidien et en famille... Observer les insectes avec des jumelles, donner à des graines aux oiseaux, ramasser les déchets dans la forêt, construire des tour de cailloux en équilibre, caresser les arbres, marcher pieds nus dans l’herbe mouillée…

Téléphone : 06 07 60 81 80 Site internet : www.aucoeurdelaterre.net

Page Facebook : @aucoeurdelaterre74



Article écrit par Émilie BERNON SCHAEFFER

  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -