La permaculture : qu'est-ce que c'est ?

Est-ce bien une méthode avec des techniques durables et efficaces de jardiner ?

Je suis maraîcher-permaculteur depuis 2ans, et j’aurai tendance à vous dire que non. Non, pas seulement ! Vraiment pas seulement…

Pour moi la permaculture est une grille de lecture. Vous savez, celle qui vous incite à vous remettre en question, celle qui vous invite à faire un pas de coté, et vous souffle à l’oreille de regarder autrement.


Comment prendre soin de soi, des autres, des relations entre Humains ? Comment prendre soin de la nature, de la Terre, du vivant ?

Comment en répartir équitablement les bienfaits, la production, les surplus ?

Ainsi, pour moi, la permaculture est une philosophie de vie.

Un exemple simple ?

Allez en pleine nature, même dans un parc, un carré d’herbe, proche de chez vous. Prenez 5 minutes, 2 minutes, même 1minute. Asseyez-vous et respirez. Fermez les yeux et laissez passer les pensées qui viennent. Voilà ! Vous vous êtes arrêtés, avez respiré, sans aucun impact sur la planète, voire vous vous êtes doucement reconnectés à elle en observant ses bruits, ses vibrations. Vous rayonnerez de ce calme, de cet apaisement et de cette joie pour le reste de votre journée. Vous touchez ainsi du doigt la culture permanente : prendre soin de soi, de la nature et en partager la production ou les surplus.

La fleur de la permaculture nous invite ainsi à rechercher des domaines, découvrir des connexions et mettre en place de nouvelles façons de construire et vivre notre quotidien.

Des principes…

A petite échelle ou pas à pas, en allant avec et non contre, les plus petits efforts pour les plus grands résultats, en optimisant, en limitant les déchets, avec sobriété voir frugalité, s’autorisant la rétroaction, en intégrant plutôt qu’en séparant, en se donnant le temps de l’observation : il est alors plus facile, plus efficace et plus joyeux de trouver cohérence, ancrage et alignement.

Repenser mon épargne, mes façons de consommer, repenser l’habitat, l’urbanisme. Repenser les relations avec mes collègues ou mes proches. Prendre soin de moi, de mon alimentation, de mon temps en nature. Réfléchir à ma place dans la gouvernance, mon implication citoyenne, mon rôle dans ce patrimoine qu’est la Terre, l’humanité ou plus simplement mon environnement proche…

Pour moi, tout ceci est permaculture, la réflexion du bon sens, la recherche de sens.


Pour aller plus loin… Ainsi au travers de la permaculture, je trouve donc de nombreuses connexions entre tous ces domaines et ces réalités qui, automatiquement, me montrent que l’échelle individuelle est insuffisante et l’action collective, indispensable.


Enfin, tout est lié, connecté, imbriqué, individuel mais aussi collectif. Agir localement est le plus efficace. Il est donc nécessaire de chercher, construire, trouver localement des champs d’actions…

Site internet : http://transitioncitoyennesemnoz.org/article/le-potager-des-castors-ferme-pedagogique-doussard

Page Facebook : @lepotagerdescastors


Article écrit par Christelle BESSON

  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -