La réflexologie

Un peu d’histoire ! Les origines de la réflexologie font débat. Egypte pour certains, Chine pour d’autres, voire Indiens d’Amérique ou peuple inca ; difficile, malgré les textes, les inscriptions et les peintures, de véritablement trancher. Cela est d’autant plus délicat que certaines de ces traditions sont des traditions de transmission orale.

Quoi qu’il en soit, les traces qu’elles nous ont laissées expriment pleinement l’importance accordée à "la santé par les pieds" depuis fort longtemps.

La réflexologie, telle que nous la connaissons actuellement, nous vient de recherches menées sur le rôle et l’action des réflexes dans le système nerveux par des médecins américains et européens au début du XXème siècle, dont l'un des plus connus, le Dr FITZGERALD.

C’est à Eunice INGHAM, physiothérapeute et collaboratrice de ce dernier, que nous devons la cartographie réflexe actuelle. Aujourd’hui reconnue, la réflexologie est classée parmi les médecines complémentaires par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme pratique non médicamenteuse et naturelle contribuant au bien-être de la personne.


Qu’est-ce que la réflexologie ?

La réflexologie est une technique manuelle qui s’appuie sur le postulat que tous les organes et différentes parties du corps humain sont projetés sur des zones et des points réflexes. Elle propose une vision holistique de l’Homme, c’est-à-dire une conception de la santé appréhendant l’être humain dans sa globalité (physique, émotionnel, psychique). Elle favorise l’homéostasie en optimisant l’équilibre neurovégétatif et hormonal. "Les séances réflexologiques apportent une contribution intéressante au suivi médical ou para-médical en favorisant la circulation sanguine, l’élimination des toxines, le rééquilibrage du système nerveux et l'apaisement général de la personne "*.


Comment fonctionne-t-elle ?

La réflexologie nous parle de réflexes et de stimuli nerveux. Elle fonctionne par ce que l’on appelle en neurologie un circuit réflexe. Le stimulus de contact et de pression sur un point réflexe, exercé par la main ou le doigt du réflexologue, est détecté par les disques de Merkle et les corpuscules de Pacini, détecteurs sensoriels situés dans la peau. Se crée alors une onde électromagnétique appelée "arc réflexe" qui via la voie sensitive du nerf rachidien atteint la moelle épinière, remonte à l’encéphale puis à l’hypothalamus, qui est le régulateur du système nerveux autonome.

Ce dernier sécrète alors les neurotransmetteurs qui permettront de rétablir l’homéostasie via une réponse sécrétoire.

La peau et le système nerveux ayant la même origine embryonnaire, il est donc possible de stimuler ou au contraire d’inhiber le système nerveux en utilisant l’organe sensoriel qu’est la peau.


La réflexologie au pluriel

Selon la partie du corps sur laquelle s’exercent les stimulations réflexes, les noms varient : réflexologie plantaire et palmaire pour les pieds et les mains, auriculothérapie pour l’oreille, dorsale pour le dos, cranio-sacré pour le crâne, Dien Chan ou réflexologie faciale pour le visage, endonasale pour le nez.

Chacune apporte ses particularités et chacune peut se montrer plus particulièrement pertinente pour une problématique donnée. La diversité permet également de répondre aux sensibilités de tous.


La réflexologie selon la Médecine Traditionnelle Chinoise

Nous l’avons vu dans l’explication de son fonctionnement, la réflexologie moderne est avant tout neurophysiologique avec pour visée ultime le rééquilibrage du potentiel vital en stimulant ou en calmant les glandes et les organes qui en ont besoin.

La Médecine Traditionnelle Chinoise a le même objectif mais elle s’appuie pour cela sur les notions de QI, d’énergie vitale, sur les principes Yin et Yang et sur le cycle des cinq mouvements (Eau, Bois, Feu, Terre et Métal).

La réflexologie peut être considérée comme l'une des "techniques" proposées par l'énergétique chinoise. Le livre de médecine chinoise Huangdi Nei Jing, ouvrage fondamental rédigé cinq cents ans avant notre ère, la nomme "méthode d'examen du pied".


L’énergie se doit de circuler dans tout le corps, via les méridiens, de manière fluide. Des blocages, des stases survenant sur le trajet de l’énergie, bloquent l’influx nerveux et l’énergie vitale et entrainent de ce fait un déséquilibre physique ou psychique.

Le réflexologue agit alors sur les zones réflexes afin de débloquer et de relancer la circulation énergétique.

Quelle que soit sa grille de lecture, physiothérapeutique ou énergétique chinoise, le réflexologue prend en compte l’être humain dans sa globalité en n’agissant pas seulement sur l’aspect symptomatique, mais en allant chercher la cause première du déséquilibre et en ne dissociant pas physique, émotionnel et mental.


Les bienfaits de la réflexologie

Ils sont nombreux ! Stimuler la circulation sanguine et lymphatique, éliminer les toxines liées au métabolisme de l’organisme mais également à l’environnement extérieur (alimentation, alcool, médicaments, stress oxydatif après le sport), rééquilibrer le système nerveux et hormonal, favoriser une bonne vitalité ainsi que l’homéostasie de l’organisme, réduire la perception de la douleur, soulager un nombre conséquent de troubles fonctionnels (systèmes digestif, génito-urinaire, cardio-vasculaire, hormonal, respiratoire, sommeil, problèmes de peau…), apaiser les états d’angoisse et d’anxiété.


La réflexologie se révèle un excellent moyen pour réduire les différents troubles physiques et émotionnels, dus à l’état de stress dans lequel se trouvent de nos jours de très nombreuses personnes.


Concevoir et appréhender sa santé autrement

La réflexologie peut accompagner une personne dès sa naissance et tout au long de sa vie. Elle nous amène vers la notion de prévention, bien trop absente dans notre société.

En cela, le rôle du réflexologue est de sensibiliser et d’accompagner ses clients vers une perception plus active, plus dynamique et plus impliquée de leur état de bien-être.

C’est responsabiliser au lieu de materner ou de prendre le pouvoir sur l’autre.

Prendre soin de soi, avant que le corps ne symptomatise les déséquilibres, passe par le fait de devenir acteur et décideur de notre santé.


* Fiche métier de réflexologue certifié RNCP adhérent à l’ARRNCP, https://www.reflexologues-rncp.com


Article écrit par Sandrine PIATON


Page Facebook : @bienetetre


  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -