Carnet spécial : octobre rose

Annabel BROUHANT - Association HOPE


"J’ai 49 ans. Il y a 5 ans, le temps s’est arrêté, ma vie a basculé... D’un simple contrôle de routine, je me suis retrouvée avec un cancer du sein et une mastectomie. Moi, la mère de 4 enfants que j’ai tous allaités, qui ne fume pas, ne boit pas, pratique une activité sportive quotidienne, toujours pleine de projets. J’étais en train de réaliser mon rêve de petite fille : monter mon écurie sur les lieux de mon enfance. Et là, paf ! Un 33 tonnes en pleine poire ! Après avoir beaucoup pleuré, j’ai aussi beaucoup ri finalement, avec toutes mes amies, dans ma chambre d’hôpital. Je devinais derrière leurs sourires que c’était difficile de me voir ainsi plutôt qu’à mes pinceaux ou sur mon cheval. Oui, j’ai pleuré, je trouvais ça injuste : pourquoi moi ?


Quand le chirurgien m’a dit : "On hésite à vous enlever le sein", j’ai répondu : "Le sein, je m’en fiche, enlevez-le, mais dans un mois, je serai à cheval ; dans deux mois, je conduirai mon fils à travers la France jusqu’au championnat de France au volant de mon camion, je me remettrai à la peinture, moi qui ne fais que de "l’action painting" ; et je ferai une nouvelle expo !"


Et tout cela, je l’ai fait ! Et cela a pris une telle saveur, un tel goût de l’effort malgré la douleur. Malgré toutes les difficultés, malgré la peur, j’ai rencontré sur mon chemin des personnes formidables : mon oncologue, avec qui j’ai sympathisé au fil de mes contrôles ; ma psy, qui m’a aidée à classer ce trauma dans un "bon tiroir" ; mes amies, qui ont toujours été là, à mes côtés ; mes chevaux, qui ont tout compris et qui m’ont aidée, tellement aidée...


J’ai alors proposé à Nicolas, l’oncologue qui me suivait, de faire partager mes passions, la peinture et l’amour des chevaux, à d’autres femmes. Et c’est ainsi qu’est née Hope. J’accueille des femmes durant des journées-découverte dans mes écuries, en Haute-Savoie. Ces femmes découvrent les chevaux, la peinture, le yoga, la nutrition... Elles posent toutes les questions qu’elles veulent à l’oncologue et nous passons ainsi des journées incroyables.


Et vous savez quoi ? Si c’était à refaire, eh bien oui, je repasserais par là, car la vie n’a plus la même saveur. Hier certes, j’étais une hyperactive mais la maladie a décuplé mon énergie. J’ai créé Hope, mais aussi une marque de fringues Elles étaient une fois, et je rencontre depuis des femmes extraordinaires.


Oui, je revivrais la même chose, car tout ce que cela m’a apporté, est absolument "énorme". Nous proposons un suivi régulier après les journées de stage, et également des stages atypiques autour du chant ou du théâtre d’improvisation… Nous avons écrit des chansons et pensons enregistrer un disque. Nous sommes toutes connectées et dès que l’une d’entre nous flanche, les autres sont là pour lui remonter le moral. C’est extraordinaire, cette solidarité féminine ! J'ai mis en place une chaine YouTube qui propose des portraits de femmes, des conseils nutrition, médicaux, des exercices de yoga et une rubrique culture ! Cette année, nous ouvrons des antennes Hope, à Lyon, Paris et Saint-Étienne. La vie est belle et chaque minute qui passe, c'est du bonus... Alors que demander de plus ?"


Annabel BROUHANT - Présidente de l'association HOPE


Page Facebook : Hope - Help Women with Painting & Equestrian Experience

Site internet : www.hope-association.com


Retrouvez cet article à la page 17 du magazine #3

  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -