Cette année je gère mon poids pendant l’hiver

Malheureusement pour nous, il est assez fréquent de prendre quelques kilos pendant les longs mois d’hiver. Et comme beaucoup, vous pensez que cette prise de poids est liée aux fêtes de fin d’année, aux repas gargantuesques du réveillon. Vous pensez également que puisqu’il fait particulièrement froid en hiver on n’a rien de mieux à faire que de se glisser sous la couette et dormir.

De plus, dès que les températures baissent, on a tendance à se jeter sur les bons plats traditionnels bien franchouillards de nos ancêtres. Tartiflette, gratin dauphinois, bœuf bourguignon, fondue savoyarde, et on en passe ! Sauf que, si jadis nos aïeuls avaient imaginé ces plats en sauces, plus riches et plus gras, c’était pour les aider à combattre le froid et gagner en énergie. Aujourd’hui, regardons la réalité en face : radiateurs, escalators, ascenseurs… on continue ? Nous n’avons plus besoin de combattre le froid comme avant. Résultat, on prend du poids.


Quels sont les bons réflexes à adopter ?


1. Allégez vos plats d’hiver En hiver, il est difficile de résister aux traditionnels plats gourmands comme la raclette, la tartiflette, la choucroute ou encore les plats de viande en sauce. S’ils sont consommés à titre exceptionnel, ils ne devraient pas avoir d’impact sur votre poids. En revanche, s’ils se multiplient, limitez les calories grâce à quelques astuces : pour la raclette, choisissez des charcuteries pauvres en graisses comme la viande des Grisons, la bresaola, le filet de bacon ou encore le jambon blanc.


Accompagnez votre fromage fondu de légumes et pas uniquement de pommes de terre. "Les bulbes de fenouil et les carottes en tronçons se marient très bien avec le fromage à raclette. En revanche la salade verte est une fausse bonne idée car l’huile contenue dans la vinaigrette ne fait qu’augmenter les quantités de graisses ingérées." Enfin, soyez raisonnable sur les tranches de fromage. Plutôt que de vous servir sans arrêt dans un plat bien garni posé au milieu de la table, prenez une dizaine de tranches maximum dès le début du repas et tenez-vous à cette quantité.


Pour les plats de viandes mijotées, utilisez des morceaux peu gras comme les pièces à fondue, le collier de bœuf, la joue ou le paleron. Pour les sauces à base de crème fraîche, ajoutez-la en fin de cuisson. La crème fraîche permet de donner du goût et de l’onctuosité aux sauces mais elle ne doit pas être intégrée aux recettes tout au long de la cuisson, au risque d’en abuser. Pour un plat, il faut compter environ une cuillère à soupe de crème fraîche par personne. En guise de liant, préférez la gomme de guar à la farine. Issue d’une légumineuse, on la trouve sous forme de poudre dans les magasins bio. Une petite pincée suffit à épaissir une sauce. Privilégiez toujours les légumes comme vous le faites le reste de l’année, pensez notamment aux gratins pour varier !


2. Faites des repas complets Si vous avez tendance à avoir plus d’appétit en hiver, veillez à faire des repas complets, c’est-à-dire avec une entrée, un plat et un dessert. Si on commence le repas par une soupe ou des crudités, cela évite de se servir de grosses portions dans l’assiette au moment du plat car l’entrée aura permis de caler, tout en apportant peu de calories. Attention, le piège en hiver est de consommer trop de féculents, notamment en les cumulant dans un seul et même repas. Il est préférable de ne pas mettre de féculents dans le plat principal si vous avez prévu un dessert qui en contient par exemple.


Article écrit par Clara GAUTHIER, diététicienne, nutritionniste.


A lire en intégralité à la page 43 du magazine #4 de l'hiver.


Page Facebook : Clara Gauthier Diététicienne

Site : https://dieteticienne74210.wixsite.com/dietetique-faverges

0 vue0 commentaire
  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -