"Il faut que tu respires"

En Médecine Traditionnelle Chinoise, l’automne est, comme le printemps, une saison yang, période de transition. Durant cette période, il est important de se ressourcer, de prendre le temps de se reposer et d’allonger son temps de repos ainsi que la période de sommeil.

L’automne est lié au poumon qui abrite le Po, l’âme liée à l’émotion de la tristesse. La tristesse consume et diminue l’énergie… Qui dit poumon dit respiration : c’est une période charnière pour respirer et se focaliser sur notre souffle de vie, celui qui anime chacun de nous depuis notre premier cri, dès notre naissance, dans le ventre de la mère et ici sur Terre.


Insaisissable, l'air nous traverse et nous donne vie depuis la première inspiration jusqu'à notre dernier souffle. Nous aspirons en moyenne 12 000 litres d’air chaque jour, qui correspond au contenu d’environ 67 baignoires, et en moyenne, les poumons inhalent 300 millions de litres d’air au cours de toute une vie.  Les nouveau-nés, quant à eux, respirent d’instinct correctement, mais l'âge avançant nous respirons de moins en moins bien, ou plutôt pas assez profondément.


Plus nous respirons profondément, plus la quantité d'oxygène dans le sang est optimisée et disponible pour nos cellules, afin de produire de l’énergie à partir du glucose. Sans même nous en rendre compte, nous respirons environ 16 fois par minute.


Par le nez ou la bouche ? Il est généralement conseillé d’inspirer par le nez et d’expirer par la bouche. On trouve à cela des raisons anatomo-physiologiques et l’activation de certains mécanismes, notamment nerveux (nerf trijumeau) et immunitaires. Assis, debout, allongé : il est possible de prendre le temps de respirer en fonction de chaque position.


Tu respires comment ?

Respiration naturelle ou physiologique (haute) : Quand tu inspires, rentres ton abdomen. Quand tu expires, sors ton abdomen. C’est une respiration en douceur. Inspire et expire plus profondément, cela contracte et bloque ton diaphragme.

Respiration ventrale (basse) : C’est l’inverse : Quand tu inspires, sors ton abdomen. Quand tu expires, rentre ton abdomen. Inspire et expire profondément, c’est la respiration idéale.


Découvrez les les techniques de respiration ventrale dans la version papier de l'automne.


Article écrit par Frédéric BLANCHET

  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -