Le coup de coeur de Madame Ourse

"Toutes les grandes personnes ont d'abod été des enfants, mais peu d'entre elles s'en souviennent." Antoine de Saint-Exupéry


En 2017/2018, je me suis formée à la thérapie de l'enfant intérieur et ça a vraiment changé ma vie. C'est pourquoi j'ai décidé de vous parler de ce sujet, parce que de toutes les thérapies, méthodes, outils et autres propositions que l'on peut trouver aujourd'hui sur le marché en matière de bien-être et de développement personnel, c'est la seule qui m'a profondément aidé à dépasser mes schémas limitants et douloureux.

Je ne dis pas que c'est la seule qui soit efficace, attention, je vous partage juste mon expérience. Libre à chacun de trouver ce qui lui convient le mieux mais cela a tellement révolutionné mon propre quotidien que je me fais une joie de partager cela avec les lecteurs de notre magazine. La thérapie de l'enfant intérieur telle qu'elle m'a été transmise par Sylvie DEPLANTE-COTTET, s'articule sur la découverte, la compréhension et le dialogue des 3 états du Moi issus de l'Analyse Transactionnelle.


Pour vous expliquer les choses le plus simplement possible, il y a en nous, différentes "parts" qui ressentent, vivent, discutent, parlementent, décident et tergiversent, et la plupart du temps "réagissent" au lieu d'"agir". Entre les 2 derniers verbes il n'y a qu'un "ré" de différence, mais c'est bien là où toute la différence se trouve justement.


Les 3 états du Moi correspondent à :

• l'enfant intérieur (l'enfant que nous avons été et qui vit toujours en nous) qui est relié directement à l'émotion que l'on peut ressentir...

• le parent intérieur (le plus difficile est de ne pas le confondre avec ce que nos propres parents ou l'environnement dans lequel on a grandi nous ont transmis) qui est lui toujours bienveillant envers nous-même, est relié à nos valeurs et nos besoins fondamentaux...

• l'adulte que nous sommes (ça marche aussi pour les enfants) et qui lui est relié à l'action dans le présent.


Évidemment tout cela est bien plus complexe et précis que ce que je viens d'énoncer, mais je cherche à vous partager l'essentiel pour une première compréhension. Le but de cette thérapie est donc de conscientiser quelle "part" en moi s'active, au moment où elle s'active, pour quelles raisons, et comment je peux passer le relais à une autre de mes "parts" plus appropriées ?

Tout ceci reste très conceptuel, je dois bien l'avouer, voici donc une belle métaphore qui vous aidera à comprendre. Imaginez-vous, petit garçon ou petite fille, âgé(e) de 4 ou 5 ans. Maintenant, vous vous voyez, au volant de votre propre voiture d'adulte, oui, oui, celle que vous possédez aujourd'hui dans votre vie d'adulte.


C'est très très drôle pour certains, voire euphorisant, et un peu trop angoissant pour d'autres... mais vraiment très insécure pour tous, y compris les gens autour de vous, et ce, dès que vous allez mettre le contact. Imaginez maintenant que cet enfant est seul au volant du véhicule, sur l'autoroute... La succession de ce qu'il va vivre sera une "réaction" en chaîne à la dangerosité de l'expérience. Imaginez maintenant que cet enfant est posé sur les genoux d'un parent bienveillant et patient, qui lui apprend à tenir le volant sur une petite route déserte de campagne. Il va alors vivre un moment de partage, joyeux et utile pour son avenir.


Vous pouvez envisager dans ces 2 scènes, des conséquences tout à fait différentes n'est-ce pas ? Et bien la thérapie de l'enfant intérieur m'a appris à mettre ma petite fille intérieure en sécurité sur les genoux d'un parent bienveillant afin de poursuivre ma route plus sereinement.

Cela n'empêche pas la route de grimper, de comporter des virages en épingles ou des obstacles. Cela permet juste à ma petite fille de se sentir rassurée, soutenue, valorisée et joyeuse de vivre cette folle expérience qu'est la Vie !


Apprendre à reconnaître qui conduit la voiture, jauger et accepter les conséquences inhérentes au choix du conducteur, puis démarrer et tracer sa route d'adulte que nous sommes devenus, voilà à quoi ressemble la thérapie de l'enfant intérieur. Celle que j'ai apprise et que je partage volontiers au travers de séances individuelles et bientôt, je le souhaite, collectives.


Dans ce vocabulaire qui invite au voyage, je dirais pour conclure que la thérapie de l'enfant intérieur permet chaque jour d'utiliser sa propre boussole interne. Si on considère que notre vie est un merveilleux, mais parfois difficile voyage, on comprend alors mieux la nécessité de savoir utiliser une boussole (nos états du Moi), une carte routière (la connaissance de Soi) et aussi un traducteur si on veut s'aventurer en terre inconnue. Mais ça c'est une autre histoire et je vous en reparlerai à coup sûr dans un prochain numéro. En attendant, je vous souhaite un bel automne sur les routes de la Connaissance de Soi, avec votre propre enfant intérieur !


Article écrit par Séverine GENOUD, thérapeute de l'enfant intérieur.


Page Facebook : Comm'Une Boussole

  • Facebook
  • Instagram

Contact : Christelle BESSON - 06 14 17 60 88reseaubelam@gmail.com

© Copyright 2020 Réseau BELAM - Tous droits réservés 

Site web et illustrations réalisés par Claire Dujardin

Mentions légales    -    Politique de protection des données personnelles   -